• Mais qu’ai-je donc fais ?!?

                       Mais qu’ai-je donc fais ?!?

        Suite à cette course, il faut bien le dire, j’ai eu besoin d’un peu de recul. C’est pourquoi. J’écrie ces lignes du cap d’Agde. Pourquoi ? Voilà la question qui reste sans réponse… Pourquoi tant de pouasse ?
    C’est vrai quoi ! Tous y étais, bonnes qualifs, 5 eme au général et après… L’avenir est un long passé…

        Debout vers 7h00 et départ 7h30 du matin… Toujours aussi durs pour La Miss !!! Fléau, La Miss et Jéjé (JSR) sont donc tous en voiture direction Reignier. Arrivé vers 8h et les voilà à la recherche d’une place dans les stands. Tous le matos est alors sorti et en place. Les voilà prêt.

        Fléau monte des pneus Block pass de chez DLD, car la piste est glissante et trouée. Il enlève du carrossage arrière.
    Jéjé lui, affine le moteur. Car lors des essais, il péclotait... Il trouve le bon réglage (comme toujours) mais le laisse volontairement « gras »pour assurer. Fléau a monté pour l’occasion un embrayage 3 points monoblocs de chez BP Racing. Il est composé de 2 masselottes alu et un carbone. La masselotte carbone « colle » plutôt que les autres et donne un effets « doit sur l’embrayage », du plus bel effet et grande efficacité !

        1er qualif. :

        Le départ est lancé et c’est Fléau qui lance le chrono. Et c’est donc parti pour 5 minute. Fléau roule assez proprement et le moteur relance bien. L’embrayage est une pure merveille !!! Les tours s’enchaînent et Fléau ne fait pas trop de faute. Ce qui le place en t`te ! Et il se permet de rester à cette place jusqu’à la fin. C’est donc 1er qu’il passe la ligne d’arrivée.

        2e qualif. :

        Fléau ne change aucun réglage. La Miss fait le plein et c’est parti… La mugen semble moins à l’aise  dans cette qualif. Elle semble plus « cassée » dans les virages. Mais c’n’est pas grave ; « roule, roule » : dis Jéjé. La place est un peu moins bonne à l’arrivée, car il finit é la troisième position à quelque seconde du 1er…

        3e qualif. :

        Pour celle-ci, Fléau rajoute du carrossage et change les pneus. Il opte pour du Scrape, toujours chez DLD.
    Alors là, c’est du bonheur. La voiture retrouve son arrogance et sa vivacité. Mais un souci survient ! Le pneu avant se décolle… Puis c’est autour de l’arrière… Mais rien n’arrête Fléau, il roule toujours. Fléau termine 2e de la qualif.


        Voilà les qualifs sont fini. Pour résumer, Fléau termine 1er, 3e et 2 eme. Ce qui le place à la 5e position au général.
    Une place plutôt prometteur pour l’après-midi.
    Fléau est placé 3 eme en 1/2 final A.

        1/2 final A :

        Fléau garde les réglages de la dernière qualif. Il a bien sur recoller les pneus. Jéjé lui a refermé le pointeau d’1/8 de tour. La Miss et jéjé sont sur la ligne de départ. La Miss finit de faire le plein, puis, Jéjé lui pose la mbx5…. Et c’est la PRESSION !!!
    Et s’est parti !!!
    Excellent départ, car Fléau est 1er lors du premier virage. Le 2 eme le suit de prêt. Les deux premiers creusent le trou. Le second roule plus fort ; et c’est pourquoi, Fléau le laisse passé après 2 tours. Et c’est stratégique, puisque ce sont les 5 premiers qui remonteront final. Il est donc inutile de se soumettre à tant de pression…Et de finir sur le toit… Donc Fléau passe 2e. Le voilà à l’entrée de la chicane et il sort du tracé au milieu de celui-ci ! LA POUASSE A FRAPPEE ENCORE UNE FOIS !!!
    La rotule du carburateur qui est au bout du tiroir c’est dévisser. Et même plus… La vis est parti. Fléau descend du podium et remonte le carburateur tant bien que mal. Mais le chrono est impartial et il tourne…6 minute ce sont écoulés. Fléau repart « couteau entre les dents » et tente une remonté infernal du style « comme du lierre sur un mur ». Mais Fléau n’est pas au bout de ses surprises ! Et non ! Voici que les pneus qui recommencent à se décoller. L’avant droite puis l’arrière droite, c’est un peu la grosse galère aux commandes ! Les gaz beaucoup plus sensibles, faute au carburateur et la direction…Comment dire…Ça flotte un Max !!! Mais le pilote est une tête brûlée et rien ne peut l’abattre ! Fléau arrive tout de même à remonter 8 eme. Après 20 minutes de sueur Fléau redescend du podium avec le sourire car il fallait voir la mugen…QUELLE ALLURE. Mais aussi très déçu car cette finale lui tendait les bras…

    Côté température du moteur, tout va bien puisqu’on a pu lire 121C°.

        Conclusion :

        Belle journée, belles qualifs et bonne ambiance mais déception pour la finale. Je remercie toutes les personnes qui sont venu me voir et me soutenir.
    Je remercie mes mécanos La Miss et Jéjé.

                                                                                                        F.S


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :